Chroniques du Chaperon Vert

CHRONIQUEStitre_institout

Projet porté par la Compagnie Institout

Soutenu par Anis Gras, la ville d’Arcueil, le département du Val de Marne, L’ACSE et l’Opaly

LE PROJET

 

Les CHRONIQUES DU CHAPERON VERT est un projet théâtral mené depuis septembre 2015 par la compagnie Institout avec le soutien de Anis Gras le lieu de l’autre.

Il s’agit d’un rendez-vous d’écriture et de théâtre proposé au cœur du quartier du Chaperon Vert à Arcueil(94). Chaque habitant du quartier est invité à écrire quelques mots, phrases ou pages chaque mois à partir d’un thème donné.Ce projet offre l’occasion à chacun des habitants du Chaperon Vert de s’approprier son quartier par l’écrit et également de s’emparer et de faire vivre la parole de ses voisins.

 

L’ensemble de ces textes recueillis seront explorés lors d’un atelier théâtre, hebdomadaire ouvert à tous au coeur du quartier le lieu de l’autre, et l’ensemble de ces Chroniques seront rendus publiques dans le quartier, le dernier samedi de chaque mois.

En mêlant déambulation, théâtre de rue, crieur public, ou encore des surprises chaque représentation sera différente et pleine de vie !

 

BILAn

 

bilan chroniques

 

Au cœur d’un quartier en pleine mutation, nous sommes allés à la rencontre de ses habitants pour leur permettre de s’emparer le temps d’un instant de ce quartier qu’est le Chaperon Vert.Nous avons croisé des gens de tout âges, de toutes origines, de tout univers avec lesquels nous avons rêvé et voyagé à travers l’écriture et le théâtre.

Petits mots griffonnés à la hâte déposés au fond d’une boite aux lettres, inventions collectives à partir d’un thème d’écriture, jeux théâtraux et improvisations inspirés de la parole des habitants qui partagent ce quartier. Nombreux sont ceux qui ont participé à cette démarche artistique qui rassemble, crée du commun, ouvre le débat, et permet la rencontre.

Dans ce recueil, simplement, nous avons voulu rassembler ces écrits, tel qu’ils nous ont été confiés.Poèmes, anecdotes, récits, rêves, coups de gueule… chacun s’est exprimé libre­ment sur le Chaperon Vert, pour s’approprier, et s’emparer pleinement de son quartier.

Après cette lecture, n’hésitez pas à aller flâner près de la place Cachin, à aller ren­contrer les figures emblématiques de la salle du Chaperon Vert – qui n’hésiteront pas à vous raconter des anecdotes les plus incroyables sur le Chap’ – bref, laissez vous surprendre par la magie qui existe au sein du quartier…

Nous avons démarré notre démarche avec comme symbole le pigeon voya­geur, nous terminons l’année avec l’intuition que le Chaperon Vert est un phœnix qui brûle et renaît, se détruit et se reconstruit, et chacun est là pour le faire vivre.

Benoit Peillon et Caroline Cristofoli

 

 

N’hésitez pas à consulter le Recueil des Chroniques du Chap’ en ligne !

 

Extrait sonore :